RESSOURCES PEDAGOGIQUES POUR LES ENSEIGNANTS

Équivalences des temps verbaux

avec des exemples dans les deux langues

Emmanuel Gely, Lycée Jules Verne, Guatemala

L’emploi des temps et des modes étant dans 90 % des cas identique en français et en espagnol, il peut s’avérer très utile pour nos élèves hispanophones,  qui emploient naturellement de façon généralement correcte les temps verbaux  dans leur langue maternelle, d’apprendre très tôt à reconnaître les équivalences entre les deux langues.

Nous observons en effet fréquemment des distorsions dans leur emploi des temps en français, notamment chez les plus faibles ou ceux qui ne sont pas des lecteurs réguliers. Une association claire et concrète entre les temps des deux langues peut leur permettre d’y voir plus clair, afin éventuellement, en cas de doute,  de penser en espagnol avant d’écrire un verbe en français pour choisir le temps qui convient.

Évidemment, nous devrons aussi être attentifs aux différences entre les deux langues mais pour que les explications concernant les différences soient claires, il faut d’abord que tout ce qui peut être mis en parallèle soit bien ancré dans l’esprit de l’apprenant.

Voici un tableau d’équivalences que chacun pourra accommoder selon le niveau scolaire de ses élèves, les besoins n’étant évidemment pas les mêmes en CM 1, en 5ème ou en 3ème. On peut aussi, pourquoi  pas, faire comparer aux élèves deux pages de tables de conjugaisons type Bescherelle en français et en espagnol, en prenant soin de sélectionner les temps qui concernent le niveau auquel nous enseignons.

Suivent quelques suggestions d’exercices pratiques.

 

 

 

Tableau d’équivalences verbales français-espagnol

Modes

 

Temps

Français

Espagnol

Infinitif

 

 

Bavarder         

Sortir

Charlar            

Salir

Indicatif

 

Présent

Je bavarde

Je sors

Charlo

Salgo

 

Futur simple

 

Je bavarderai

Je sortirai

Charlaré

Saldré

 

Imparfait

 

Je bavardais

Je sortais

Charlaba

Salía

 

Passé simple

 

Je bavardai

Je sortis

Charlé

Salí

 

Passé composé

 

J’ai bavardé

Je suis sorti

He charlado

He salido

 

Futur antérieur

 

J’aurai bavardé

Je serai sorti

Habré charlado

Habré salido

 

Plus-que-parfait

 

J’avais bavardé

J’étais sorti

Había charlado

Había salido

 

Passé antérieur

 

J’eus bavardé

Je fus sorti

Hube charlado

Hube salido

Conditionnel

Présent

 

Je bavarderais

Je sortirais

Charlaría

Saldría

 

Passé

 

J’aurais bavardé

Je serais sorti

Habría charlado

Habría salido

Subjonctif

Présent

 

Que je bavarde

Que je sorte

Que charle

Que salga

 

Passé

 

Que j’aie bavardé

Que je sois sorti

Que haya charlado

Que haya salido

Impératif

 

 

Bavarde

Sors

Charla

Sal

Participe

Présent                    

 

Bavardant

Sortant

Charlando

Saliendo

 

Passé

 

Bavardé

Sorti

Charlado

salido

Remarques :

  1. On peut ajouter la notion de  « Gérondif » en expliquant qu’il s’agit d’un participe présent précédé de « en ».
  2. Il faut tenir compte du fait que le passé composé espagnol est très peu employé en Amérique latine et qu’on utilise le plus souvent le passé simple même dans la vie courante.
  3. Il faut tenir compte du fait que le subjonctif imparfait et plus-que-parfait sont couramment employés en espagnol alors qu’ils ne le sont pour ainsi dire plus en français. (voir à ce sujet l’article sur le subjonctif)

Suggestions d’exercices pratiques

  1. Associer en les reliant par un trait des verbes placés dans deux colonnes (une de verbes en français conjugués à des temps variés, l’autre comportant les équivalents en espagnol)

 

  1. Écrire au tableau  en les mélangeant un bon nombre de verbes en français et en espagnol et demander oralement à différents élèves la traduction dans l’autre langue ou / et le temps employé.

Variantes de l’exercice2 :

  1. Faire mener l’activité par un élève (qui vient au tableau et joue le rôle du professeur) chargé de nommer qui doit répondre et de dire si la réponse est correcte ou fausse ainsi que de corriger une réponse qu’il considérerait fausse. À chaque fois que celui qui mène l’activité se trompe, il est remplacé par un autre élève.
  2. Faire préparer à chaque élève quelques verbes qu’il viendra écrire au tableau afin de mener l’activité lui-même.
  3. Donner un aspect plus divertissant au tableau en inscrivant les verbes dans des couleurs différentes ou en ne les écrivant pas tous horizontalement (en diagonale, voire verticalement, ou même de gauche à droite…) et surtout pas en colonnes rigoureuses.

 

  1. Faire traduire dans les deux sens (français-espagnol ou espagnol-français) de courtes phrases employant un lexique de base mais en utilisant des temps variés.