Les possessifs (niveau 2)

Observe ce tableau de Johannes Vermeer, peintre hollandais du XVIIème siècle puis dis comment tu traduirais en français les paroles qui ont été imaginées pour la servante. Fais bien attention au possessif qui a été souligné.

-Ya llegó sucorreo, Señora.

Eh bien oui, les explications du niveau 1 sont incomplètes: les SUet SUSde l’espagnol ne correspondent pas à cinq mais à sept mots en français !En effet, il faut ajouter SU et SUS de «usted» et de «ustedes» qui correspondent en français à VOTRE et à VOS(vouvoiement de respect). Du coup, la traduction correcte des paroles de la servante serait : «Votrecourrier est arrivé, Madame. »

Autre subtilité pour le niveau 2

Sais-tu pourquoi, alors que «copine» et «amie » sont deux mots féminins, on dit  « « C’est sacopine. » mais « C’est sonamie. » ?

Pour t’aider observe les expressions suivantes qui comportent toutes des mots féminins précédés de SA ou SON :

  1. Sa voiture
  1. Son automobile
  1. Sa raison
  1. Son excuse
  1. Sa tradition
  1. Son habitude

Si tu as remarqué que sont précédés de SON tous les mots de la liste commençant par une voyelle ou un son vocalique (dans « habitude » le « h » n’existe pas phonétiquement, c’est comme s’il commençait par une voyelle), alors tu as résolu l’énigme.

En effet un mot féminin commençant par un son vocalique n’est pas précédé de « ma, ta, sa »  mais de « mon, ton, son » et cela pour la prononciation soit plus harmonieuse.

À titre indicatif, ce phénomène existe également en espagnol, certes pas avec les possessifs mais avec les articles EL et LA : par exemple, «agua, área, águila » sont des mots féminins en espagnol mais on dit « el agua tibia, el área pequeña, el águila calva » pour éviter d’avoir deux sons « a » l’un derrière l’autre. À noter en espagnol que cette irrégularité n’a lieu que si le « a » initial du mot féminin porte l’accent tonique.

 

 

Auteur : Emmanuel Gely